Les nouveautés du Site

En communauté

Profession solennelle de Sr Anne-Lise

 Présentation du livre "Sainte colette et sa postérité"

 



Neuvaine à Sainte Colette


En lien avec le 6éme Centenaire de la fondation du monastère


 1er jour 

 

 "Si le Seigneur ne bâtit la maison , en vain peinent les maçons. "  Psaume  126 ,1

 

Extrait des mémoires de notre Mère  Ste Colette en ce monastère de Poligny

 

  «  En l’an mil quatre cent et quinze , notre Béate Mère Colette aians obtenu patentes et tout ce qui est nécessaire a la fondation du nouveau monastère  quelle prétendait fonder en la ville de Poligny de très puissant Seigneur Jehan duc et Conte  de Bourgogne, de Flandre, d’Artois et Palatin, Seigneur de Salins et de Malinnes, et à l’instar de Madame Marguerite de France duchesse son épouse aiant doné leur maison de Poligny avec ordonnance a tout ce qui serait nécessaire selon le bon plaisir de notre béate Mère…

     Elle arriva audict Poligny le 16 jour du mois de Juing accompagnés et conduits par Madame Blanche de Savoie avec deux compagnes , Sœur Clade de Corsey et Sœur Colette d’Arras et six autres …A même jour quelle fut arrives sans aucun delay elle fit avec beaucoup de diligence elle fit mettre la pierre fondamentale de léglise et du monastère ou elle mit tant douvriers quen peu de jours la besogne savanca . »

 

 Prière de l'Ange (cliquez ici)

 Suite de la neuvaine


 

 2éme jour

 

 «  Ils ont livré  au feu ton sanctuaire , abattus et profané la demeure de ton nom !
Dieu , lève-toi, défends ta cause . »
Psaume 73

 

Extrait des mémoires de notre Mère Ste Colette

 Tribulation d'une fondation

     «  L’ennemy de nature lui tramait de grandz empeschements ce quy arriva , car les fermiers du domaine du pieux duc et duchesse seuls fondateurs du monastère , s’opposèrent a la poursuite de lédifice et se prémunirent de requestre devant le bailly daval et pardevant les Trésoriers de Dole allegeant que ceste maison qui appatenait au duc luy estait nécessaire a cause quon y tenait lartillerie et les munitions de guerre, et en sôme ils firent en sorte quilz obtinrent lettres en vertu desquelles ils chassèrent les ouvriers et massons avec interdiction de continuer lédifice. »

 

Prière de l'Ange

Suite de la neuvaine   

 

 

 3ème jour

 

 «   Des profondeurs je crie vers toi Seigneur,
Seigneur écoute mon appel. »
Psaume 129,1

 

Extrait des mémoires de notre Mère Ste Colette

Persévérance face à la tribulation

    «  Notre béate mère   devant  l’arrêt des travaux en eut un extreme desplaisir et  selon sa coutume elle prit les armes de la patience et doraisons qui lui servirent de vray rempart et deffense côme lon en reconut les effetz paece quelles eurent plus de puissance et defficace que toutes les raisons et persuasions humaines . »

 

Prière de l'Ange

Suite de la neuvaine   

 

 

4ème jour

 

« Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler . »
Psaume 62, 7

 Extrait des mémoires de notre Mère Ste Colette

  En Dieu seul mon appui

    «  Notre mère Colette et ses sœurs furent contraintes  de se retirer en la maison de la mère de messire Jehan Bon natif de Poligny et ausmonier de la pieuse duchesse …Durant ce temps la béate mère montrait une grande constance encourageant ses filles affligées et avec un courage viril les exhortait fort gracieusement a avoir esperance a celle quelle disaoit les avoir conduit a Poligny qui estait la mère de leur céleste Epoux a laquelle elle avait cômis cest affaire et quelles se jettassent sous sa divine protection. »

 

Prière de l'Ange

Suite de la neuvaine   

 

 

5ème jour

 

«  Mon âme exalte le Seigneur, exulte en Dieu mon sauveur,
Il s’est penché sur son humble servante,
tous les âges me diront bienheureuse »  
Magnificat

 

 Extrait des mémoires de notre Mère Ste Colette

Sous l'abri de ta miséricorde nous nous réfugions, Vierge Marie.

 

     «  La Vierge Marie fit bientôt savoir quelle avait accepté ce monastère sous sa protection côme la sainte mère lui avait offert, par ce que pendant que les religieuses soccupaient en de grandes veilles et oraisons  surtout sadressant à la mère de Dieu notre béate mère advertit prudement le bône fondatrice de tout ce quy se passait .De quoy elle  en eut un extrême desplaisir pour la devotion quelle avait envers la sainte mère, elle depecha messagers quelle envoia au duc son mary avec beaucoup de favorables remontrances le suppliant de continuer son pieux dessin a la fondation du monastère et ne point adhérer aux mauvais raports que lon luy avait fait »

 

Prière de l'Ange

Suite de la neuvaine   

 

 

 6ème jour

 

« Il renverse les puissants de leurs trônes, Il élève les humbles. »
Magnificat.

 

 Extrait des mémoires de notre Mère Ste Colette

Crois seulement et Dieu répondra

    « Le duc fit incontinent expedier dautres patentes en parchemin datées a son château de Rouvre le 6 daoust mesme ané 1415 disan de lever et faire cesser la dicte opposition et deffense  et de ne doner aucun trouble ny empéchement directement ou indirectement a la mère Colette au don et octroy quil avait faitc de sa susdite maison  . Notre béate mère demeura en paisible repos et fit poursuive en toute diligence léglise et monastère quelle voult  estre nôme soulez le titre et vocable de nôtre Dame de pitié en mémoire des afflictions quelle avait souffertes . »

 

 Prière de l'Ange

Suite de la neuvaine   

 

 

7ème jour

 

« Ta droite me rend vainqueur , le Seigneur fait tout pour moi.
Seigneur éternel est ton amour, n’arrête pas l’œuvre de tes mains. »
Psaume 137,8

 

 Extrait des mémoires de notre Mère Ste Colette

 

Un pauvre crie, Dieu l'écoute et le sauve

   «  Exaucé par la Mère des Douleurs , notre Béate Mère voulut  que les religieuses de ce monastère en afflictions et tentations quelles eussent recours aux douleurs de la mère de Dieu ce qui se pratique  encor a present car quand il arrive quelque affliction ou disgrace a la ville ou au monastère les religieuses conservent une image quelles font porter a leglise afin de honorer la Vierge en icelle et faire leurs dévotions ce qu’aiant fait elles se voient tout aussy ost delivrées ou consolées . »

 

 Prière de l'Ange

Suite de la neuvaine   


 

8ème jour

 

« Elle est fondée sur les montagnes saintes,
Le Seigneur  aime les portes de Sion
plus que les demeures de Jacob. »
Psaume 86, 1 ;2

 

Extrait des mémoires de notre Mère Ste Colette

Notre forme de vie : suivre pauvre le Christ pauvre

   «  Et côme ceste pieuse mère a exellé sur toutes les vertus  celle de la Sainte pauvreté semble les avoir toutes surpassées ce petit monastère en est un témoignage oculaire a tous les  spectateurs car  tant leglise que le monastère quoy que devots rassemblent vraiment la simplicité et pauvreté religieuse et en iceluy reluit la Sainte pauvreté et les mères racontent que ceste angélique mère n’avait rien de plus cher que ceste belle vertu quelle ne leurs recômandait rien tant que cela , et leur disait que cestait la mère nourice des Cloitres bien réglés . »

 

Prière de l'Ange

Fin de la neuvaine   

 

 

9ème jour

 

« Louez Dieu dans son temple saint,
Louez le au ciel de sa puissance ;
Louez le selon sa grandeur. »
Psaume 150

 

Extrait des mémoires de notre Mère Ste Colette

En ce lieu, je donnerai la paix  

   «  Elle faisait a dessin édifier ses monastères forts petis e humble et particulièrement le nôtre quy est le second quelle a faitc tout a neuf afin de servir de modelle et patron sur lequel deuvait estre faitc touts les autres quelle a fondé…Bien que la dévotion de quelque bourgois de Poligny ait faitc enbellir par le dehors du monastère le dedans demeure tousiours en sa simplicité . »

 

Prière de l'Ange

Suite de la neuvaine   

 

 

FIN DE LA NEUVAINE.

 

        Aujourd’hui encore des hommes et des femmes de tout  âge , de tout milieu social , de toute profession , découvrent auprès de  Colette le secret de l’amour sincère et fort , de l’amour vrai de Dieu et des hommes : le don de soi jusqu’au dépouillement .

        Aujourd’hui encore  des mamans viennent confier à Colette une proche naissance ; des jeunes, leur désir d’un loyal amour ; des pères et des mères, leur foyer ; des malades, leurs misères ; des pécheurs, leur soif de résurrection spirituelle. (Père Ravier)

 

  Toi aussi vientvers elle ...Elle est  une  sœur et une amie qui t’attend !