Les nouveautés du Site

 

Prière de Mgr Garin

En communauté

Diaporama 2020

Onésime 2020

 



Présentation de Sainte Claire

Sainte Claire d’Assise :

 

Dès avant sa naissance, une lumière :

Enceinte et près de son terme, Ortolana (la mère de Claire) priait un jour dans une église devant le crucifix et demandait la grâce d’une délivrance heureuse, quand elle entendit une voix qui lui disait : « Ne crains rien ; tu enfanteras sans danger une lumière dont le rayonnement fera resplendir davantage encore la clarté du jour elle-même » (Biographie par Thomas de Celano)
Claire naît et grandit dans une famille heureuse, faisant partie de la noblesse d’Assise.

Claire, l’histoire d’un désir qui se déploie :

Elevée dans le souci des pauvres, la charité envers le prochain et la confiance en Dieu, Claire sent grandir un elle un désir intense. Un jour, elle entend un certain François parler sur une place d’Assise, exhorter à l’amour de Dieu et à la pauvreté qui mène au bonheur.Elle entendit en ce jeune homme, comme l’écho de son propre désir, celui de « la pauvreté vécue à la suite du Christ ; un chemin de simplicité, de paix et de joie » (Eloi Leclerc François d’Assise le retour à l’évangile)

Une libre volonté d’aimer :

Claire rencontre François plusieurs fois, échangeant sur ce même appel qui résonne dans leurs cœurs. Ensemble, ils préparent le départ de Claire les siens le soir du dimanche des Rameaux, le 18 mars 1212. Elle a alors 19 ans.
« Le dimanche arriva. La jeune fille, radieuse dans ses vêtements, se mêla à la foule des dames d’Assise et entra dans l’église. […] La nuit qui suivit, elle fit ses préparatifs et, dûment accompagnée (par une amie), entreprit enfin le départ tant désiré. Ne voulant pas sortir par le portail habituel, elle opta pour une poterne obstruée par un amoncellement de pierres et de branches, qu’elle dégagea de ses propres mains, avec un courage étonnant.
Laissant derrière elle sa maison, sa famille, sa cité, elle se rendit en hâte à Ste Marie de la Portioncule. Elle y fut accueillie à la lueur des flambeaux par les frères qui veillaient en prière autour de l’autel… »
C’est dans ce lieu, entourée de quelques frères et de François, que Claire va renoncer à ses bijoux, ses beaux vêtements pour recevoir un habit simple. Dans le même mouvement, François lui coupera les cheveux en signe de sa vie donnée à Dieu pour recevoir en retour la Pauvreté.

De Claire aux Clarisses :

Peu à peu, des jeunes filles d’Assise puis d’ailleurs, viennent rejoindre Claire dans sa manière de vivre l’Evangile et la pauvreté. Ensemble, elles forment la première communauté des « pauvres dames » ou « sœurs pauvres » qui deviendront ensuite les « Clarisses ». Elles s’installent à Saint Damien, la chapelle que François avait reconstruite de ses propres mains, prophétisant d’ailleurs la venue de femmes : « Aidez – moi à travailler pour le monastère de Saint Damien, parce qu’il viendra ici des religieuses dont la vie sainte et la renommée stimuleront les hommes à glorifier notre Père des cieux dans toute sa sainte Eglise ! » (Testament de Ste Claire)
«  Par la volonté de Dieu et de notre très bienheureux père François, nous allâmes demeurer à l’église de Saint – Damien où, en peu de temps, le Seigneur par sa miséricorde et par sa grâce nous multiplia. » (Testament de Ste Claire)